Bio – Français

Bio – Français

13 Steve Louvat pictureBIOGRAPHIE

La version courte …

Liégeois d’origine et Namurois d’adoption, Steve est passionné depuis son enfance par le banjo Bluegrass à 5 cordes et la guitare picking .
Travailleur assidu et voyageur enthousiaste, ses performances remarquables le conduisent très rapidement à jouer sur de nombreuses scènes d’ici et d’ailleurs. C’est aux Etats-Unis qu’il trouve la plénitude de son art en partageant son talent et ses coups de coeur musicaux avec les meilleurs musiciens transatlantiques de la scène Bluegrass actuelle : Bill Keith, Béla Fleck,Mark Schatz, Wyatt Rice …pour n’en citer que quelques uns.
Ses tournées aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Polynésie Françaisele voient applaudi par des publics d’amateurs avertis et reconnu par ses pairs. Steve en revient profondément touché. Ces moments inoubliables donneront des ailes à son inspiration personnelle. Sollicité en Europe également, il donne des concerts en France, Allemagne, Suisse, Espagne, République Tchèque, Irlande, Hollande, Hongrie …

La version longue …

Né à Rocourt le 17 juillet 1974, Steve est issu d’un milieu profondément mélomane qui l’a marqué depuis sa plus tendre enfance.

A quelques mois à peine, avant de pouvoir marcher, le coffre ouvert de la guitare Martin D-28 de son père lui sert à l’occasion de parc et d’aire de jeu.

Ses parents, alors portés essentiellement sur la musique américaine écoutent Creedance clearwater revival , The Marshal Tucker Band , Rory Gallager , Johnny Winter , Commander Cody , Manfred Man Earth Band , John Mayal … mais aussi Marcel Dadi. Toujours à l’affût de nouveautés musicales, ils découvrent avec un grand bonheur le banjo et le bluegrass au travers des débuts de Newgrass Revival ou des essais avant-gardistes de Tony Trischka . Steve écoute alors son père jouer de la guitare électrique mais ne peut encore y toucher.

Très tôt ses parents, soucieux de développer chez Steve et son jeune frère Jefferson le goût de la musique, leur font écouter des chansons pour enfants soigneusement choisies de Jacky Gallou aux sonorités joyeuses teintées de banjo, mandoline et accordéon, qui fascinaient les 2 garçons au point d’en connaître par coeur tout le répertoire.

Steve se souvient très bien de la première fois où il prend une guitare en mains, vers 9 ans. Il se sent déjà très attiré et ce moment est d’une telle magie qu’il en oublie tout le reste.

C’est ce qui se produit lorsque sa grand-mère d’origine Hongroise lui prête pour 1 journée une véritable guitare classique en lui disant : « Plus tard tu seras un grand musicien et tu donneras des concerts partout » ! Steve en est profondément touché et ces paroles signent pour lui l’annonce d’une grande et merveilleuse aventure!

Un peu plus tard, il va voir en famille un concert du prestigieux banjoïste Tony Trischka qui lui laisse le souvenir d’un moment très fort. Il ignorait alors qu’à peine 10 ans plus tard il donnerait un workshop à ses côtés !

Un Noël pas comme les autres

after-my-first-banjo-lesson-february-1988C ‘est à l’âge de 13 ans qu’il demande sérieusement à ses parents pour apprendre la guitare. Sa mère lui rappelle cependant l’originalité et la sonorité du banjo lequel est alors choisi sans hésitation. Il lui sera offert pour sa Noël et dès le mois de février 1988 Steve commence ses premières leçons officielles avec un professeur de Liège : Guy Donis. Subjugué et émerveillé dès les premières notes, Steve ressent instantanément que la magie est entré dans sa vie ! Sa soif d’apprendre est telle qu’il se met au travail dès son retour à la maison ; son voyage musical personnel commence.

C’est dans le courant de cette même année que son père achète une guitare folk avec l’intention d’accompagner Steve. Un an plus tard Jefferson bercé de cette mouvance musicale, se lance à son tour alors âgé de 11 ans dans l’apprentissage de la mandoline. Le père et ses 2 fils formant un trio enthousiaste, ils se voient très vite rejoint par la maman au violon. Le premier groupe The Louvat Family est né !

De 1988 à 91 Steve enchaîne de nombreux stages de banjo mais aussi dès 1989 de guitare picking sous la guidance bienveillante de Guy Donis , Philippe Corthouts , et aussi le remarquable Jacques Stotzem .

A l’âge de 16 ans Steve rencontre son idole Bill Keith au cours d’une Master Class à Bruxelles. Le style légendaire et le son de ce célèbre banjoïste américain le laisse ébloui. C’est une révélation et un tournant remarquable dans sa jeune carrière.

Premiers concerts

cerex-festival-jully-1991-bisDès 1990 Steve se produit dans différents concerts avec The Louvat Family et à cette époque certains stages musicaux sont suivis par tous les membres de la famille au complet.

Pour le festival de Cerex 1991, il forme avec son frère le groupe Steve & Jefferson Band accompagné à la guitare et à la voix par André Vandomber et Wally Lauwers à la contrebasse. Les concerts en Belgique se succèdent alors.

Durant cette période il travaille la guitare en parallèle au banjo ; de 1991 à 92 alors en fin d’études secondaires Steve s’éclipse à chaque pause de midi pour travailler les morceaux de Marcel Dadi .

Premiers pas aux States

En 1993, ses études secondaires terminées il s’octroie une pause d’un an et se consacre corps et âme à sa passion en pratiquant le banjo huit heures par jour ce qui lui permettra d’enregistrer ses premières démos avec le groupe de ce moment, Bluegrass Junction ( Steve, Jefferson, leur père et Raph van Wymsberghe à la basse et au chant ) et le duo avec son frère Jefferson .

with-bill-keith-at-homeEn juillet de la même année, il concrétise un rêve en s’envolant pour les Etats-Unis en tournée pendant un mois avec Bill Keith jouant à New York , en Pennsylvanie , au Connecticut , à Washington

De retour chez lui, et le choix de carrière se faisant plus pressant, il décide de poursuivre des études supérieures en biochimie à Liège. Trois années studieuses au cours desquelles il joue avec Wesport Drive , groupe composé de Steve , Jefferson , Yves Aerts (guitare et voix) et Jef Van Peer (basse et voix). Il y aura plusieurs concerts aussi.

Au cours de l’été 1996, son diplôme en poche, Steve part rejoindre son prestigieux mentor Bill Keith pour une nouvelle tournée transatlantique.

Menant de front sa carrière professionnelle de biochimiste et sa passion, il se produit avec son frère à l’International Bluegrass Festival en Oklahoma en 1997 et 99, voyages au cours desquels ils passeront aussi par Nashville , Memphis , le Texas … le public américains est conquis ! Il enregistre en 1998 un cd démo en duo : Steve & Jefferson Louvat.

Concerts, festivals, tournées européennes

En 2000, il enchaîne de nombreux concerts et festivals, Jamboree en Tchèquie , Sur la route de Tullin à Grenoble , concert au palais des Beaux-Arts à Bruxelles et joue à l’IBMA (International Bluegrass Music Association) à Louisville-USA avec Jefferson et le formidable Marc Schatz à la contrebasse.

Ils animeront aussi la saison des jeunesses musicales 2000-2001 accompagné du contre bassiste Jacques Pirard.

the-tammy-fassaert-band-in-luxembourg-with-christine-scott-benson-june-1-2001Une soif musicale inextinguible le conduit à repousser ses limites et accepter de plus en plus de défi. La rencontre avec la chanteuse canadienne Tammy Fassaert est un coup de coeur et verra naître un projet commun : Le European Tour 2001 avec The Tammy Fassaert Band composé de Tammy , Steve , Jefferson et le suisse Markus Fritzsche (contrebasse et chant). Ils se produisent alors en Allemagne , en Hollande , au Luxembourg , en Belgique, en Suisse et à Barcelone . Moments inoubliables !

Il termine l’année par un concert avec Jefferson et le bassiste et ami Jeff Van Peer à l’AEGC à Paris .

melotrolls-walking-in-the-woods-march-2003En été 2002 Steve fonde avec le banjo le groupe les « Mélotrolls » avec Michel Vrydag à la basse, Bruno Grollet au saxophone alto, François Dethy à la batterie et Steve, une formation musical aux sonorités innovantes et jazzy . Très vite on les voit à plusieurs concerts et festivals: la maison des musiques de Bruxelles, Festival de Dhuy, … En Parallèle, Steve donne aussi des concerts en solo, maison de la culture de Namur, Namur en mai … Il vient en effet d’enregistrer un cd de guitare avec certaines reprises de Marcel Dadi et du banjo solo.

Les années 2003 et 2004 sont bien remplies : enregistrement d’un cd démo et concerts de plus en plus nombreux avec les Mélotrolls : Palais des beaux arts, musée Charlier de BRX, ferme rose, Namur en mai, Estiv’art, EWOB en Hollande, le temps des pommes … la liste est longue. En même temps, Steve poursuit toujours le défi d’être seul sur scène où ses qualités à la fois humaines et musicales rayonnent et touchent le public . Il se produit en solo à différents concerts dont le fameux Gaume Jazz Festival ou au Musée des Instruments de Musique de Bruxelles lors d’une exposition dédiée au banjo. Un séjour en Irlande au festival de Longford renforcera ses inspirations celtiques.

Il animera aussi la saison des jeunesses musicales 2003 – 2004 avec les Mélotrolls.

Retour aux states en 2004 pour le Grey fox Festival avec Bill Keith où il reçoit sa nouvelle guitare de marque Larrivée dans le cadre d’un endorsement . Ce nouveau succès l’encourage à travailler intensivement à l’élaboration de ses compositions personnelles et en novembre il enregistre un cd démo avec celles-ci.

GUITARES à GOGO 083 - copieCôté Mélotrolls, ils enregistrent en 2005 pour  » Le monde est un village  » de Didier Mélon sous l’égide de la RTBF , et pour la compilation 2005 Young Folk au Smiske. Le groupe se produit aussi lors de divers festivals et concerts : Nam’in Jazz , Concert des Nuits Nomades pour la RTBF au Théâtre 140 à Bruxelles , au Festival Brosella de Bruxelles , au Picnic Festival de Namur , concert en aide pour la Louisianne à Namur … et obtient en septembre 2005 le statut Arts & Vie .

Steve poursuit aussi cette même année sa route en solo, il a l’occasion de se produire pour des clubs de prestige: Rotary, Leo’s, Kiwanis et Lions . Il gagne en septembre 2005 le 1ier prix de la Sabam et le 2ième prix Jazz remis par Guy Cabay lors du concours de la maison du Jazz à Mons avec une prestation de banjo et de guitare picking remarquée par le jury. Il joue entre autres au concert des guitares de l’espoir, au kaléidoscope de la guitare , et Château de St Victor sur Loire à Lyon.

En mars 2006 il soutient la cause d’Ingrid Betancourt en donnant un concert de guitare picking solo à Montbrisson en France . Il joue avec François Sciortino au Picnic Festival de Namur où s’ouvrent des possibilités d’ endorsement avec la prestigieuse marque de banjo américain Nechville. En décembre 2006 après un dernier concert au Casino de Namur , Steve se consacre entièrement à l’enregistrement de son nouvel album de guitare solo « A new morning«  qui sortira en septembre 2007 .

Cette année 2007 donnera naissance à ce site internet, un album solo et divers concerts dont un au Botanique à Bruxelles en vue de préparer l’année 2008.


Some dangerous chemistry in the lab with bill Keith April 2005Grand tournant
dans « ses carrières » en octobre 2010 – après 14 ans de travail en laboratoire, Steve décide de se consacrer professionnellement  à la musique.

Pour connaitre la suite, le plus simple est de parcourir l’agenda de ses concerts lequel résume les moments forts ou encore la galerie de photos !

Prestations en solo et sous différentes formules de groupe un peu partout en Europe, au Canada, en Hongrie, à Tahiti, aux Etats-Unis … , stages donnés au banjo et à la guitare, collaborations diverses, chroniques régulières à la radio … tout cela lui laisse en effet peu de temps pour tenir à jour cette bio détaillée  :-)

Un jour peut-être … d’ici là, un coup de main serait en tous cas le bienvenu !

Avis aux amateurs donc …